Quelques jours passé à essayer de  trouver une solution. Depuis toutes ses années qu’il nous interpelle, nous bouscule, nous interroge, nous dérange... Maintenant il faut vraiment l’aider...

L’autre jour je vous parlais de mon bavard de fils, mon ainé de 9 ans. Celui là même qui ce bat quand ça le démange de trop, qui jure comme un charretier quand ses nerfs souvent misent à rude épreuve lâchent, qui perturbe son monde parce que c’est comme ça et que si t’es pas content bah tu n’as qu’a partir, qui en sait plus que quiconque mais plutôt que de l’exploiter (ou si peut, ou le strict nécessaire pour ne pas avoir en plus ce souci là !) a l’impression d’être « gogolle »... Cet enfant mal dans ses pompes à seulement 9 ans...

Réunion de crise au sein de l’école ! Maitresse, dirlo, psy scolaire, parents of course, à parlementer pendant une après midi sur le devenir de ce gamin surdoué en  «échec scolaire » et relationnel . Mais comment est-ce possible ? Le dernier bulletin n’étant pas catastrophique (mais pas terrible non plus !), le gros du problème se dirige plus sur l’avenir de L’Enfant l’année prochaine, en 6ème. A ce rythme là, en 2 mois il est viré comme un mal propre.

Psy après psy, année après année, j’ai cru que j’arriverai à l’aider, seule, ou avec l’aide de la famille simplement.

Je suis à présent complètement démuni face à lui, face à ça...

Envie de rencontrer d’autres parents dans la même situation ou quelque peut similaire, envie que mon enfant arrête de se sentir étranger face aux autres, et surtout envie de trouver des solutions qui puissent enfin l’apaiser.

Avec l’aide de l’AFEP (et d’autres) nous allons essayer... Sérieusement, correctement... pour lui.

Si par hasard tu passes par là et que toi aussi tu es une maman ou un papa qui a engendré un monstre (it’s a joke !! J’aime à le rappeler... on sait jamais si la DASS passe par là !), surtout n’hésites pas à me contacter. Si si vraiment n’hésites pas, j’insiste !!!!